Coquelicot, tes pétales
D’une douceur incomparable frôlent mes doigts
Et ta beauté rare me fait frémir;
Ton rouge somptueux caresse mes yeux.

Toi, si fragile, si pudique, ton parfum m’enivre...

Mais le jour s’efface et le clair de lune pointe.
Tragiquement, tu t’estompes de ma vue.

C’est alors que, goûtant mon désarroi,
L’astre illumine tes pétales et,
De ses ondes couleur or, me laisse
Entrevoir ta silhouette élancée.

Demain, dès l’aube, je serai à tes pieds
Pour saisir chacun de tes pétales fanés
Et empêcher le sol de te heurter.

Je poserai délicatement, un à un, tes voiles
A la couleur de mon sang
Au creux de ma main, telle un calice,
Et, d’un souffle épuré,
Je leur donnerai un envol pour l’éternité.

GAS - Mars 2011


Catégorie : - PERLES DE LUNE
Page lue 3839 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
Recherche
Webmaster - Infos
Visites

 171844 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

Annuaires et Monde de l'art

Site réalisé par "Arlizia Informatique" - Copyright 2012-2017







 

freeguppy.org   © 2004-2017   En savoir plus ...

Thème original pour Wordpress de Templatelite, adapté pour Guppy v4.6 et v5.0 par 4avril.
Difficile à maintenir, il en a inspiré un nouveau nommé "inspire" par le même auteur, pour guppy v5.2.
Ce dernier a été transformé par Arlizia Informatique pour ressembler au mieux au Watercolor précédent.
Licence Creative Commons