Où sont mes tendres jours
Où sans aucun détour
Je partais dans les champs
Voir nos bêtes, de bon allant...

Où sont mes fraîches nuits
La tête de rêves remplie
Par delà mon infantile conscience
Scintillant d'une réelle innocence

Où es tu ma verte terre,
Celle qui m'a vu naître,
Bordée de barbelés et de poteaux
Sur le flanc de ses doux coteaux

Où es tu mon beau village,
Là où j'ai construit mon âme,
Où chaque jour le paysan au labeur
Ne nous fabriquait pas des leurres

Où êtes-vous mes hirondelles
Qui me frôlaient à tire d'ailes,
Lorsque dans mon hangar, parmi la paille,
Mon corps frémissait sous l'orage.

Où es tu ma bienheureuse enfance
De mes parents, entourée et aimée,
Chahutée et protégée par ma fratrie.
Cet univers, c'était ça, ma patrie...

Où êtes-vous mes aïeuls, mes ancêtres,
Dont les histoires ont construit mon être,
Vous, les croisés, et vous, les gueux pieux
Dont l'histoire me fascinait le soir auprès du feu.

Je n'ai plus à chercher ces racines,
Car, du plus loin que je me souvienne, ces puissantes racines,
C'est vous, dans ma Picardie, par votre passé,
Sans le savoir, qui me les avez données.

GAS - 2011


Catégorie : - PORTRAITS
Page lue 3239 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
Recherche
Webmaster - Infos
Visites

 171036 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Annuaires et Monde de l'art

Site réalisé par "Arlizia Informatique" - Copyright 2012-2017







 

freeguppy.org   © 2004-2017   En savoir plus ...

Thème original pour Wordpress de Templatelite, adapté pour Guppy v4.6 et v5.0 par 4avril.
Difficile à maintenir, il en a inspiré un nouveau nommé "inspire" par le même auteur, pour guppy v5.2.
Ce dernier a été transformé par Arlizia Informatique pour ressembler au mieux au Watercolor précédent.
Licence Creative Commons