Au delà de mes jours l'hiver demeure
Et petit à petit, ici, je meurs.

La flambée dans l'âtre de ma maison
Ne suffit plus à ma raison

Et je rêve de cet autre monde,
De celui qui m'emmène par une ronde

Dans un pays aux feux de brousse,
Là où chaque jour tu as la frousse,

De celle qui te garde éveillé la nuit
Pour ne pas nourrir les fauves de minuit.

J'imagine ces êtres essayant d'exister,
Mais moi, du moins, je peux libre penser....

Et, ici, dans ma demeure...
Chaque jour d'ennui je meurs...

GAS - Février 2011


Category : -
Page read 3241 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!

Search
Search
Webmaster - Infos
Visits

 169596 visitors

 3 visitors online

Directories and World of art

WebSite made by "Arlizia Informatique" - Copyright 2012 to 2017







 

freeguppy.org   © 2004-2017   More info ...

Original Wordpress Thème from Templatelite, adapted for Guppy v4.6 & v5.0 by 4avril.
Hard to maintain, it inspired a new one named "inspire" by the same author, for guppy v5.2.
The latter has been transformed by Arlizia Informatique to look better at the previous Watercolor.
Licence Creative Commons