L’hirondelle

Levant les yeux, je l’aperçois
Elle, menue, fragile,
Elle, l’hirondelle,
Elle, se riant de mon désespoir,
Elle, l’hirondelle des fenêtres.

Le signe est posé
Par ces quelques grammes.
Défiant les lois de la gravité,
Une hirondelle virevolte dans mon regard.

Au coin de cette fenêtre,
Elle y fabrique son nid,
Elle y couve et se multiplie.
Au coin de mon cœur,
Elle réchauffe mon humeur.
Au coin de ma douleur,
Elle chante à tous chœurs.

Si une hirondelle vit et croît
Entre ces murs stériles
D’une ville sans âmes
Abritant grisailles et bitumes,
Si cet insignifiant oiseau
Persiste à vivre ici,
C’est forcément que l’espoir y demeure,
C’est forcément que nos avenirs ne sont pas morts.

Elle, l’hirondelle de ma fenêtre,
Elle, si fluide et si insignifiante...

Une hirondelle a capté mon regard.

Et, sans le savoir,
Une hirondelle préserve mes espoirs.

GAS - October, 5th 2015


Category : - 2015
Page read 3148 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!

Search
Search
Webmaster - Infos
Visits

 171811 visitors

 2 visitors online

Directories and World of art

WebSite made by "Arlizia Informatique" - Copyright 2012 to 2017







 

freeguppy.org   © 2004-2017   More info ...

Original Wordpress Thème from Templatelite, adapted for Guppy v4.6 & v5.0 by 4avril.
Hard to maintain, it inspired a new one named "inspire" by the same author, for guppy v5.2.
The latter has been transformed by Arlizia Informatique to look better at the previous Watercolor.
Licence Creative Commons